2014 — éditions polystyrène — 16x22 cm — quadrichromie — 208 pages

Un collectif de bande dessinée utilisant un procédé peu commun : les pages sont imprimées de façon à être illisibles, à moins d’utiliser deux filtres transparents. Un filtre bleu permet de lire ce qui a été imprimé en rouge, et un filtre rouge, ce qui a été imprimé en bleu. Par ailleurs, l’ensemble des travaux porte la marque de la lecture du roman Les Villes invisibles, d’Italo Calvino. 

Ma contribution à Polychromie s’est faite de plusieurs façons. En tant qu’auteur, on peut y lire les 10 pages que j’y ai réalisé, mais également les illustrations, réalisées en collaboration avec Pierre Jeanneau. Ces dernières avaient pour fonction de rythmer et d’alléger l’ensemble. En tant qu’éditeur, j’ai tout simplement, avec les cinq autres membres des éditions polystyrène, contribué à faire en sorte que le livre existe et qu’il se vende.